dimanche 24 juillet 2016

De la Daitoryu Aïki-Jujutsu à la Kishin Juku JuJutsu




L'histoire "débute" avec Sokaku Takeda (1859-1943), qui à consacré sa vie à la diffusion des arts-martiaux, notamment à travers la Daitoryu Aiki-Jûjutsu.





Sōkaku Takeda naquit le 10 octobre 1859 dans la ville d'Aizu Sakashita dans la préfecture de Fukushima au Japon et reçu dans sa jeunesse l'enseignement de son père, Sokichi Takeda. Il fut par la suite formé en Oshiki Uchi (Protocole à l'intérieur des cours) de 1875 à 1898 par Saigō Tanomo (Chikamasa).
À la demande de ce dernier, il ouvrit l'enseignement des techniques du clan Aizu à d'autres personnes. Sōkaku Takeda se mit alors à voyager à travers tout le Japon. Pour nommer son art, il utilisa le nom Daito, qui était celui du château du fondateur du clan Aizu.


Selon une liste d'élèves établie par Sokaku Takeda, il eut environ 30 000 élève et forma une trentaine d’ instructeur (Kyoju Dairi)

Durant cette période, Sokaku Takeda, enseigna entre autre à Matsuda Toshimi, qui reçu également de Takeda Sensei le titre de Kyoju Dairi en 1929. Fort de cet enseignement, Matsuda ouvrit son dojo afin diffuser également l'enseignement qu'il avait reçu, le Shobukan Dojo.


Matsuda Toshimi

Si on possède à la base peu d’information sur Matsuda sensei, son principal élève poursuivit la transmission de la lignée Matsuda du Daito Ryu au sein du dojo, Renshinkan, situé dans la préfecture Gunma du Japon. Cette élève, décédé en 2001, se nommait Maeda Takeshi.


Matsuda Toshimi, de par son travail, avait souvent l’occasion de se rendre à la capitale depuis Asahikawa. Il semble qu’il profita de ces occasions pour passer dans un journal tokyoite une publicité annonçant qu’il enseignait le Daito ryu Aiki Jujutsu.
En lisant ceci, Maeda se prit d’intérêt et rendit visite à Matsuda sensei qui séjournait dans une auberge du quartier d’Asakusa. Après avoir observé les techniques, il demanda à devenir élève. Maeda n’avait alors aucune expérience dans les koryu, n’ayant pratiqué que le Kodokan Judo.
Par la suite, lorsqu’il se rendait à Tokyo, Matsuda sensei dirigeait l’entraînement du Daito Ryu dans cette même auberge.
Maeda qui était pharmacien organisa une réunion de la fédération des pharmacies à Sapporo, et l’événement terminé, il poussa son voyage jusqu’à Asahikawa afin de recevoir l’enseignement de Matsuda sensei au dojo Shobukan.

le shobukan

Okuyama sensei, fondateur du Hakko Ryu, reçut l’enseignement du Daito Ryu de Matsuda sensei à Asahikawa, puis ouvrit un dojo dans le quartier de Kanda à Tokyo. Il utilisa tout d’abord le nom de Daito ryu Hiden Shido (la voie secrète des guerriers du Daito ryu) avant de développer l’idée d’enseigner le bujutsu en tant que créateur du Hakko Ryu Jujutsu.


Ryuho Okuyama


Maeda sensei avait de bonne relation avec Okuyama sensei, qui était son senpai parmi les élèves de Matsuda sensei. Il était à ses côtés lorsqu’il fonda le Hakko Ryu, servant d’enseignant principal. Ce fut une personne précieuse pour ces débuts.

Avant la guerre, il enseigna le Bujutsu au côté d’Okuyama sensei au sein d’un établissement spécial de l’armée. Il existe des photos commémoratives de l’époque où on peut voir Maeda sensei au côté d’Okuyama sensei et du capitaine d’armée Matsui.


Maeda et Mastuda


Durant la guerre, Okuyama sensei fut évacué à Yamagata, là même où fut transferré Maeda sensei, de 1941 à 1942, ils firent des tournées d’enseignement du Hakko Ryu dans divers lieux de la région Tohoku.
Il est possible de dire que les formes du Daito Ryu que Maeda sensei apprit de Matsuda sensei étaient proches des formes anciennes enseignées par Takeda sensei aux élèves de divers endroits.




Okuyama Ryuho Sensei pratiquait déjà différents budo et autres médecines traditionnelles lorsqu'il rencontra Matsuda Sensei, sous la direction de qui il étudia le Daito Ryu. C'est ainsi qu'en 1939, Okuyama Ryuho commenca à enseigner sous l'appellation "Meishido".
Le 1er Juin 1941, Okuyama Ryuho Sensei, ouvrit son dojo à Omiya, et lors de la cérémonie d’ ouverture « Hakkoryu Kaiso Hokokusai » il donna le nom de Hakko-Ryu Jûjutsu à son école.


Le 06 avril 1986 son fils Okuyama Toshio prit officiellement la tête de l’école.
Après le décès de Shodai Soke Okuyama en 1987, l'école est donc reprise par son fils Nidai Soke Okuyama mais dirigée par un groupe d'anciens élèves de Shodai Soke, en attendant que le fils de celui-ci soit prêt à prendre la relève. Parmi ce groupe d'ancien figure Segawa Sensei,  Irie  Sensei et Okawa Sensei.
Mais en 1993, Segawa décide de se retirer, ainsi que d'autres Menkyo Kaïden proche de Segawa.
C'est ainsi que Irie Yasuhiro Sensei décide de créer sa propre école sous le nom de Kokodo Jûjutsu en 1995.
Makoto Kojima
  


Kojima Makoto Sensei a commencé sa formation en Jujutsu au Kokodo Honbu Dojo en 2002, reçu le Menkyo-Kaiden et 6e Dan en 2008 puis  reçu le Kogyoku en Kokodo Jujutsu en 2011.
Kojima Makoto Sensei  n’ étant plus en accord avec l’ orientation de la Kokodo  il décida de  la quitter  le 13 novembre 2012 et  a commencé son propre style de Jujutsu  la "Nihon Koryu Jujutsu Kishin-JUKU".

Sources :

hakkoryu.com/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire