mardi 10 juillet 2018

Takeda Sokaku , la vérité sur ses origines modestes et sur les origines de l’ école Daito ryu


En Meiji 8 (1875) le nom de sokaku est listé dans le Aizu ( maintenant préfecture de Fukushima ) Kuranji Enzoji Temple (円蔵寺 ou 柳津虚空蔵)   à Yanaizu-cho 柳津町   , dans la liste des étudiants de Ono-ha ittōryū 「小野 派 一刀 流」du Yokikan dojo de Shibuya Toma.

 Temple Enzoji à Yanaizu


 Le nom de famille utilisé par Sokaku à cette époque est TAKEDA mais écrit différemment d'aujoud'hui 「竹田」 et prénom Sokaku 「宗角」(encadré en rouge sur l' image) .
Il est à noter que l’écriture du nom Takeda sera changé en 「武田」dés 1872 (meiji 5) afin de correspondre à la famille « noble » de samurai du même nom et faire croire donc à une origine « noble » de sa famille.
On retrouve pourtant ici encore l' ancien nom 「竹田」 sur ce registre d' étudiants de Ono-ha Itto ryu .
Le pére de Sokaku Takeda est également listé sous cet « ancien » nom durant la guerre Boshin (1868 - 1869 ).
 A la droite du nom de Sokaku Takeda, il y a également Satō Tadataka 「佐藤忠孝 」(encadré en vert sur l' image) qui est un homme issue d'une famille de Samurai , en particulier son grand père Kenshirō  健四郎   était un samurai du clan et son arrière grand père Kin'emon 金右衛門 était Otomo-ban  御供番 ( chef d'escorte) des  gardes chargés de la protection et de l' escorte du seigneur féodal local. L' escorte était composée de 60 hommes choisis pour leur compétence dans les 18 arts (bugeijūhappan 武芸十八般) des Samurai dont le Jujutsu, ken-jutsu, Iai-jutsu, Shuriken-jutsu,  Tsue-jutsu et Tessen-jutsu.
 Satō Tadataka
Satō Tadataka et  Sokaku apprirent en particulier le Jujutsu à l' intérieur des palaces (oshikiuchi ), qui consitait en des techniques d'arrestation (Taiho jutsu 逮捕術) et techniques d'immobilisations à l' aide de cordes (Hobaku jutsu 捕縛術 )
En outre Kong, la jeune sœur de Tadataka Satō deviendra l' épouse de Sokaku Takeda en 1884.
Satō Tadataka et Sokaku Takeda ont été tous deux élèves de Kin'emon 金右衛門 」.
Sur la partie supérieur (encadré en bleu ) on trouve le nom de Nagao Seigo , enseignant de Taishi-ryū kenjutsu et de Shibukawaryū Jujutsu , ensemble avec Tadataka Satō ils iront tous deux participer à la guerre pendant la rébellion de Satsuma en 1877, Dans ce document, il y a cinq enseignants de Kenjutsu répertoriés sur la droite de l'image. Le quatrième est Takeda zenjūrō 信善十郎貞信qui est également l'enseignant du kenjutsu du poste de police Sakashita et il a également enseigné la technique de capture à l' aide de corde (術縛 術 Hobaku-jutsu).
Registre des familles de Aizu 1872
Cette photo est la page couverture du Registre des familles (Registre des familles) de Aizu datant de Meiji 5 (1872) Le père de Sokaku est Soikichi Soukichi, son grand-père est mort, mais il s'appelait Somonemon 惣左衛門 (et non Souemon 惣右衛門 ), dans ce registre nous avons confirmation que rson père occupait une position sociale dans l'agriculture paysanne.

Nous allons maintenant étudier l’ arbre généalogique de l’ école Daito ryu inscrite dans le rouleau “hiden Mokuroku”.
Par l’ étude de ce document, il est évident que Sokaku Takeda a cherché à falsifier l’ origine de sa famille (qui était d’origine paysanne) afin de la faire correspondre avec la généalogie de l’ illustre famille de Samurai TAKEDA en désignant comme fondateur de l’ école (始術之祖 ) Daito ryu Minamoto Yoshimitsu (1045 - 1127).
Sur ce document est clairement indiqué que 10 générations (十余 世 Jūyo Sei : 10 generations ensuite) séparent Takeda Kunitsugu (qui était un membre de la famille de Takeda Shingen) et le grand père de Sokaku takeda : Takeda Souemon
Cette stratégie avait pour but de donner du crédit et une importance à l’ enseignement de Sokaku Takeda qui pour rappel demandait une somme exorbitante pour suivre ses séminaires de 10 jours (équivalent d’ un mois de salaire d’ un employé de l’ époque)

Généalogie ci-dessous :

清和天皇 Seiwa Tennō Emperor Seiwa

  貞純親王 Sadazumi Shinnō 
  経基 Tsunemoto 
  満仲 Mitsunaka  
満仲 Yorinobu 
  頼義 Yorinoshi 

義光 Yoshimitsu 始術之祖 Fondateur de l’école

武田義清 Takeda Yoshikiyo 

武田信義 Takeda Nobuyoshi 

 武田信満 Takeda Nobumitsu 

 武田信満 Takeda Nobumitsu 

武田信重 Takeda Nobushige 

武田國継 Takeda Kunitsugu (note : membre de la famille de Takeda Shingen)

十余 世 Jūyo Sei : 10 générations ensuite

武田内匠守 惣右衛門 Takeda Uchi Takumi No Kami Souemon (Note : grand père de Sokaku Takeda )

 大東流柔術 本部長 Daitō Ryū Jūjutsu Hombuchō

武 田惣角源正義 Takeda Sokaku Minamoto Masayoshi 

 

Conclusions :

  • Sokaku Takeda n’est pas le 36eme soke de l’école Daito ryu, il n’y a aucune preuve historique de l’existence de cette école avant Sokaku.
  • Son ancêtre Takeda Kunitsugu武田国次 est emprunté dans les ancêtres des autres familles “nobles” en indiquant que son grand père (qui est d’origine paysanne) était un descendant de Kunitsugu Takeda , selon les recherches historiques des registres familiaux de Aizu, cette personne n’ pas du tout en lien avec les ancêtres de Sokaku .
  • Sokaku s’est marié à Kon (sa 1ere femme ) en 1884 , qui était une de ses voisines , et appartenait à la famille Satō . Sokaku a commencé à apprendre les A.M avec le père de son épouse , Satō Tadataka 佐藤忠孝
  • Lorsque Satō Tadataka est décédé en 1885 (Meiji 18) , Sokaku a appris le Shibukawa ryu jujutsu et deviendra même un instructeur du dojo de Nagao Seigo situé dans le village voisin .
  • Sokaku aura deux enfants (une fille et un garcon) de sa première union avec Kon , , mais en 1894 (Meiji 27) sa maison est victime d’ un incendie et en 1895 ( Meiji 28 ) Sokaku disparaît soudainement et devient un artiste martial en exil durant le reste de sa vie.
  • Le registre de la famille de 1896 ( Meiji 29) mentionne que Sokaku une notification de disparition à propos de Sokaku et le sort en conséquence des héritiers de sa famille. Sokaku finira par revenir mais il ne pourra pas regagner son foyer et rencontrer sa femme Kon en public.
  • En 1898 Sokaku dirige un séminaire Daito-ryu dans la préfecture de Miyagi en mai, c’est le plus ancien enregistrement des livres d'inscription de Sokaku (eimeiroku)
  • En fevrier 1908 sa premiére femme Kon mourut de la maladie à l'âge de 42 ans. Sokaku enseigne de facon très active dans le secteur de Hokkaido.  

Sources :